L'assaut de Brâkmar

Introduction : 

C'est dans un temple sacré que commence cette histoire, l'histoire de conflits, de guerre et de paix. Cette histoire est unique, elle a marquer à tous jamais les mortels comme les dieux. Mais pires sont les origines de cette guerre, car les mortels ne sont que les créations funestes des dieux, et les mortels devront s'efforcer de payer injustement les erreurs et manigances des dieux...

Assient autour d'une large table, les dieux avaient été convoqués par les dieux Sadida, Eneripsa, Pandawa et Sacrieur. Dans ce brouhaha divin, Iop et Osomodas s'efforçaient de vider les bières bwork une par une.

"-Alors toi, il parait que t'as eu plus de dix gosses hier ! S'essclafa le dieu Osamodas tout en donnant une grande tape amicale dans le dos du dieu Iop.

-Oh !... M'en parle pas, un mauvais mardi... Répondit le vaillant guerrier venant de vider sa chope.

Le dieu Osamodas se décrocha la machoire mais ne dit plus mot. Il se retourna vers ses homologues qui discutaient en apparté. La déesse Sacrieur se leva et prit la parole :

-Mes biens chers frères, l'heure est grave. Car comme vous le savez, l'armée bontarienne ne cesse de d'étendre son pouvoir et son influence sur le monde des Douzes. Et de jour en jour, l'armée brâkmarienne perd de plus en plus de valeureux soldats.

-Valeureux ?! Et mes miches c'est du poulet ? Les brâkmariens ne sont que des êtes aux pensées malveillantes ! Affirma le dieu Iop.

-Malveillantes toi-même ! Riposta Sram. A ton avis gros malin, qui c'est qui tue les brâkmariens ?

-Il suffit, intervint la déesse Sacrieur d'un ton fort et respectueux. Les forces ne sont plus équilibrées, le monde des Douzes est menacé. Il faut rétablir l'équilibre entre l'armée des anges et l'armée des démons.

-Tu peux le refaire ? Demanda Iop. J'ai arrêté de comprendre au moment où tu parlais des forces...

-Oui, mais que suggères-tu déesse Sacrieur ? Demanda le divin Xélor tout en ignorant la question de son confrère.

-Nous, dieux du monde des 12, devons donner naissance à un élu de notre classe. Ce dernier sera plus fort, plus brave, plus habile que tous les autres, puis à sa majorité nous lui donnerons la mission et nous lui expliquerons en détail ce qu'il devra accomplir, à savoir : annéantir une petite partie de l'armée bontarienne, pour ainsi reéquilibré ce monde que nous avons créés. Puisque ce sont les mortels qui ce sont mis dans ce pétrin, ce seront leurs semblables qui devront rétablir la prospérité. Fit la déesse Sacrieur.

Des éclats de voix se firent entendre, des protestations, des acclamations : Le soir même, tous les dieux mirent au monde un élu.

Le sort de Bonta était à présent scellé.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Le KuriMag est un site non-officiel sans lien avec le jeu DOFUS et Ankama.

Tous droits réservés

2008-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site